La Filature

Représentations politiques de la violence au théâtre

cycle Le théâtre et ses doubles

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

Conférence intitulée “Le fleuve et ses rives. Représentations politiques de la violence au théâtre”, proposée par Bastien Gallet (philosophe et enseignant à la HEAR) et animée par Olivier Neveux (auteur et professeur d’histoire et d’esthétique du théâtre) en amont du spectacle Europe Connexion de Matthieu Roy d’après le texte d’Alexandra Badea.

Parmi les critiques adressées au théâtre contemporain celle de sa complaisance pour la violence n’est pas la moindre. Et il est vrai que les scènes sont brutales, qu’elles n’épargnent guère le spectateur. Cependant, un tel constat interroge. Il semble découvrir que notre monde est en guerre (et la moindre n’est pas celle que les dominants mènent aux dominés). Faut-il vraiment être anesthésié ou très privilégié pour ne pas souffrir de la violence omniprésente ? Mais deux questions alors viennent à l’esprit car il s’agit de théâtre. L’art doit-il être à l’identique des émotions quotidiennes ? Les accompagner ou les réitérer ? Et qu’advient-il, par ailleurs, de cette violence qui ne dit pas son nom, qui n’apparaît pas ? On songe à Brecht : “On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent”.

Le théâtre et ses doubles : un cycle de 4 conférences
La Filature, en partenariat avec la Haute École des Arts du Rhin (HEAR), le Service Universitaire de l’Action Culturelle de l’Université de Haute-Alsace (UHA) et le Conservatoire de Mulhouse, propose cette saison 4 conférences pour dessiner une histoire du théâtre moderne et contemporain.