La Filature

Luc Georges

vernissage + rencontre vendredi 20 janv.

du mardi 10 janv. au dimanche 26 fév.
à l'Origami - CSC Wagner
entrée libre

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

Exposition „Migrations – Les Portes de l’Europe“
du mardi 10 janv. au dimanche 26 fév. à l’Origami
Luc Georges est photographe et enseignant en graphisme/image/communication à la HEAR (Haute École des Arts du Rhin) à Mulhouse. À travers son travail, il questionne principalement la société et son cadre de vie. L’exposition « Migrations – Les Portes de l’Europe » présente des photos prises lors de ses voyages en compagnie d’Éric Chabauty et Pierre Freyburger à la rencontre des migrants à Calais, mais aussi à Lesbos en Grèce et Gaziantep en Turquie. On y voit le sort d’hommes et de femmes qui s’entassent dans des conditions déplorables avec l’espoir de pouvoir passer en Angleterre ou bien des familles près de la frontière syrienne qui attendent patiemment que la guerre se termine pour retourner dans leur pays…

+ vernissage  vendredi 20 janv. 19h30 entrée libre

+ rencontre „Sept jours à Calais“
 vendredi 20 janv. 18h à l’Origami avec Luc Georges, Pierre Freyburger & Éric Chabauty (entrée libre, réservation conseillée 03 89 36 28 28)
Habitants de Mulhouse, ville monde aux 140 nationalités, Éric Chabauty, Pierre Freyburger et Luc Georges entament avec « Sept jours à Calais » un long périple qui doit les conduire aux portes de l’Europe où frappent en vain plusieurs dizaines de milliers de personnes fuyant la guerre et les persécutions de la Corne de l’Afrique et du Moyen-Orient. Les témoignages qu’ils ont recueillis à Calais soulignent les atermoiements d’une Union européenne tentée par le repli sur soi. Ils y ont rencontré des migrants revenus du pire, déterminés à rejoindre un monde meilleur malgré l’extrême dénuement dans lequel ils sont confinés. Ils ont aussi mesuré le travail inlassable des citoyens bénévoles qui suppléent des services de l’État défaillants, d’une France qui peine à remplir son devoir du droit d’asile dans une Europe où, sauf rares exceptions, la solidarité des États envers les exilés n’existe pas.
+ ouvrage Sept jours à Calais (Éditions Mediapop, 2015)

www.luc-georges.fr

facebook rejoignez l’événement !