La Filature

Avoir 20 ans au Moyen-Orient

table-ronde

sam. 13 janv. 2018 14h00
1h30 en entrée libre à La Filature

Si au Moyen-Orient certains jeunes choisissent l’exil, la plupart d’entre eux entreprennent de se construire un avenir chez eux, dans une société en plein bouleversement, dessinant l’Irak et la Syrie de demain. Mais que signifie « chez eux » ? Animée par Yagoutha Belgacem (de la plateforme Siwa, laboratoire artistique des mondes arabes contemporains – cf. présentation ci-dessous), cette table ronde réunira la juriste Wafa Tamzini (maître de conférences en droit public à l’Université Sorbonne Paris Cité, spécialiste notamment du monde arabe), le réalisateur Luay Fadhil et le producteur Hikmat Albedhan – tous deux représentants de la nouvelle génération du cinéma irakien. Un moment de partage sur les perspectives qui s’offrent aux jeunes en Irak et en Syrie aujourd’hui.

entrée libre mais réservation conseillée 03 89 36 28 28
à voir aussi « Focus cinéma Bagdad » + spectacle « X-Adra »
Feuilletez ici le programme du festival les Vagamondes !
facebook rejoignez l’événement !


Siwa est un laboratoire artistique itinérant des mondes arabes contemporains initié par Yagoutha Belgacem. La plateforme donne à voir en Europe les productions culturelles les plus expérimentales de ces pays. En réciprocité, elle fait connaître en Tunisie et en Irak des expériences artistiques européennes. Dans le climat actuel de défiance et de tension, l’art regagne une vocation de nécessité et d’avant-garde. Et Siwa mène un travail de médiation et de partage essentiel, et contribue ainsi aux processus d’émancipation à l’œuvre dans ces sociétés : dès sa création, dans ses échanges avec des artistes irakiens , elle en a perçu les prémices. Et sur la scène comme dans ses débats, elle a restitué des thèmes du questionnement politique d’aujourd’hui. Siwa entend marquer sa vocation critique et son souci de la complexité à l’encontre des régressions, des tensions et des surenchères idéologiques. Siwa est aussi et surtout un lieu de réjouissances où l’on peut exposer et débattre en toute liberté, conduire une recherche dans le long cours, capter les symptômes et les tensions qui travaillent ces mondes. Propice aux ruptures et aux dépassements, Siwa s’ouvre résolument aux expériences de liberté. Cette finalité de pensée critique fait d’elle un lieu du possible dans un univers en crise.  La jeunesse de ces sociétés arabes, cette majorité trop longtemps minorée, montre un très grand désir de savoir et de création. Sa rébellion a d’une certaine façon exaucé cette aspiration. C’est à la confluence de cette curiosité intellectuelle et artistique que Siwa se situe et s’essaye à la politique autrement.
www.siwa-plateforme.org