La Filature

Amir ElSaffar

Two Rivers Ensemble

mer. 13 nov. 2019 20h00
grande salle
1h20

On pourrait dire d’Amir ElSaffar qu’il est l’Ibrahim Maalouf des américains tellement son utilisation de la trompette est caractéristique d’un croisement des cultures. Comme le franco-libanais, l’américain fait sonner son instrument dans des tonalités orientales qui lui ouvrent un vaste champ d’expérimentations fusionnant jazz et musique arabe. Né en 1977 à Chicago d’une mère américaine et d’un père irakien, Amir s’est d’abord formé au classique avant de se tourner vers le jazz, genre dans lequel il excellera aux côtés de Cecil Taylor ou encore de Vijay Iyer. C’est en 2001 qu’il effectue un premier voyage à Bagdad pour se former à la tradition du maqâm : un genre musical complexe, lancinant et poétique, qui puise ses origines directement de l’époque des Abbassides et fait le ciment de l’identité culturelle de l’Irak. En plus de l’arabe, il apprend auprès des rares maîtres restés dans ce pays le chant maqâm et le santour (instrument de la famille des cithares sur table).
Avec son sextet Two Rivers qui réunit des artistes issus du monde du jazz comme de la musique orientale, il produit trois albums unanimement salués par la critique. Tous s’accordent à voir en lui un créateur unique qui, bien que profondément ancré dans une musique traditionnelle, invente une esthétique nouvelle portant un style bien arrêté vers l’improvisation. Deux rivières qui – tels le jazz et le maqâm – irriguent de nouvelles terres musicales.

CONCERT présenté dans le cadre du Festival Jazzdor en partenariat avec le Festival Météo – Mulhouse et avec la complicité de la Fondation Royaumont

www.amirelsaffar.com