La Filature

Calypso Rose

Far From Home

ven. 25 mai 2018 20h00
grande salle
1h15
Festival Musaïka
en partenariat avec l'Afsco - Espace Matisse

Quel destin incroyable que celui de cette diva du calypso ! Née dans une famille pauvre de treize enfants, Calypso Rose a traversé une enfance difficile, survécu à un cancer et deux infarctus et continue à 77 ans à chanter la vie avec une force sans pareille. Celle qui a connu Bob Marley et écrit plus de 800 chansons revient avec un album produit par Manu Chao : Far From Home. Le chanteur de Clandestino, qui a su y accoler sa patte identifiable entre toutes, ne s’y est pas trompé. La conscience de celle qui fut la première femme à chanter le calypso est toujours aussi alerte et revendicative. Elle continue en féministe qu’elle est à dénoncer la violence conjugale ainsi que les injustices sociales comme lorsqu’elle reprend No Madame, une chanson composée dans les années 70 qui a contribué au changement de législation envers les domestiques à Trinidad. C’est que le calypso, dont elle est reine, est apparu dans la canaille des carnavals de Trinité-et-Tobago où elle est née, dans les Caraïbes. Et c’est bien l’esprit frondeur de ces manifestations festives qu’elle incarne aujourd’hui avec son allégresse légendaire. Une musique que son propre père – pasteur baptiste – qualifiait comme étant « l’expression du diable ». Serait-ce parce qu’elle sait, dans un éclat de rire, nous inviter à la danse ?

www.calypso-rose.com

McArtha Lewis dite « Calypso Rose » chant, Pascale Kameni Kamga, Audrey Gbaguidi chœurs, Gregory Louis batterie, Corey Wallace basse, Jean M’Ba N’Guema guitares, David Aubaile claviers, Fabien Kisoka saxophone, Sylvain Bardiau trompette, trombone