La Filature

Dhafer Youssef

Birds Requiem

sam. 16 janv. 2016 21h00
grande salle
1h30 environ
musique
festival Vagamondes
musique du monde

Le musicien tunisien qui mélange jazz et mysticisme oriental a grandi dans un petit village de pêcheurs. C’est là que dès l’âge de 6 ans, celui qui allait connaître une belle carrière de oudiste aux côtés de Paolo Fresu, Nguyên Lê ou Bugge Wesseltoft, découvre l’écho de sa voix. Il passe des heures à expérimenter ses vocalises dans la cuisine de sa mère et au hammam du village. Fasciné par la voix de l’enfant, le muezzin l’encourage à enregistrer un appel à la prière. Entendre sa propre voix jaillir du haut du minaret est une expérience qui le marquera à tout jamais. Est-ce pour cela qu’aujourd’hui, hors de tout lieu de culte, sa voix prend le timbre et l’altitude d’un oiseau ? Dans son dernier album Birds Requiem (le septième publié sous son nom), elle virevolte avec les autres instruments et sonne comme une incantation mélancolique. On entend qu’il traverse un moment intense, liée à la disparition de sa mère. À la différence de ce qu’il a pu expérimenter par le passé, dans un style plutôt expressif et exubérant, Birds Requiem est un voyage vers l’intérieur de soi. Dhafer Youssef veut maintenant jouer la note juste, aller à l’essentiel plutôt que vers le spectaculaire. Opère alors la magie d’un jazz mâtiné de méditation soufie : pour que souffle une profonde paix intérieure.

www.dhaferyoussef.com