La Filature

Latif Al Ani

vernissage mar. 15 janv. 19h

du mercredi 9 au vendredi 18 janv. 2018
entrée libre
exposition
festival Vagamondes
à l'Espace 110 - Illzach

Latif Al Ani est le photographe le plus important de l’Irak moderne. Il donne à voir l’histoire irakienne des années 60 à 79 : une œuvre personnelle, un regard sur la ville de Bagdad et son architecture moderniste remarquable, aujourd’hui défigurée. Dans les années 60, entre la chute de la monarchie et l’avènement du parti Baas, l’Irak connut une ère de relative stabilité, maintenant perçue comme une époque bénie dans la mémoire collective. Le ministère de la Culture le charge de développer un fonds photographique. Il immortalise non seulement les sites emblématiques de l’Irak d’alors, mais aussi et toujours des scènes de la vie quotidienne. Baignées d’une étrange douceur, ses images témoignent d’un pays en paix, confiant en l’avenir. Latif Al Ani travaille ensuite pour l’agence de presse irakienne jusqu’en 1979, l’année de l’accession au pouvoir de Saddam Hussein. L’œuvre du photographe a été exposée à la Biennale de Venise en 2015, dans le cadre de l’exposition Invisible Beauty au Pavillon irakien ; il a également été lauréat de la Fondation Prince Claus en 2015.