La Filature

Nitt 100 limites + Métamorphose

Judith Olivia Manantenasoa + Oumaima Manai

sam. 13 janv. 2018 17h00
1h20 environ entracte inclus
en coréalisation avec le Créa - Scène conventionnée Jeune Public
danse
festival Vagamondes
à l'Espace Tival - Kingersheim

16H30 NAVETTE GRATUITE
 Au départ de La Filature pour l’Espace Tival à Kingersheim. Réservation obligatoire au 03 89 36 28 28. Navette retour à 19h30.

17H LES 2 SPECTACLES
Nitt 100 limites 
de et avec Oumaima Manai
+ Métamorphose de et avec Judith Olivia Manantenasoa
Deux soli conçus et interprétés par des femmes pour une soirée focus sur la création africaine. L’Afrique est un immense continent de diversités. Il a ses franges. Pour les gestes de danse, Madagascar trempe une nuance envoûtante dans l’océan Indien, ce début d’Asie. Tout ailleurs, en Tunisie, une culture chorégraphique ambitieuse ose défier le voisinage contemporain européen. Judith Olivia Manantenasoa vient de Madagascar. Oumaima Manai de Tunis. Deux jeunes femmes, deux projets de vie débordant de la frange où les confinerait l’ancestrale domination masculine. Les plateaux de danse pour lieu d’affirmation. Métamorphose intrigue : ce solo palpite dans le souffle d’une texture imaginaire, que son titre suggère. Il épouse la pente d’un déséquilibre, physique autant que psychique. Avec audace, mais comme sans insistance, il détourne les objets et attitudes du quotidien, jusque dans une nudité dont les enjeux ne sont pas minces, fût-elle sans tapage. L’artiste nous suspend au sentiment d’une découverte agitée et troublante. Outre sa très solide formation de danseuse, Oumaima Manai n’a, elle, qu’à se tourner vers la société tunisienne qui l’entoure, pour dessiner en combattante l’évocation de dix postures féminines. Dans Nitt 100 limites, les fils de fer entravent le plateau où sa démonstration intrépide résiste en actes, à l’intimidation d’un ordre social conservateur.

18H30 REGARDS CROISÉS TUNISIE
rencontre en entrée libre au bar du Tival à l’issue du spectacle
 Oumaima Manai, empruntant tour à tour le visage de dix tunisiennes en prise avec la société, dédie son spectacle Nitt 100 Limites à la lutte de la femme arabe pour un statut de citoyenne à part entière. Wafa Tamzini est maître de conférences en droit public, spécialiste du monde arabe. La chorégraphe et la juriste échangent leurs regards concernant la place de la femme dans la société tunisienne.
+ RESTAURATION
panier-repas africain préparé par Dakar Passion et à déguster lors de cette rencontre (7,50€ : réservation obligatoire avant le 11 janv. au 03 89 36 28 28)

LA SOIRÉE SE POURSUIT A LA FILATURE
Ce focus sur la création africaine se poursuit avec le spectacle Kalakuta Republik du chorégraphe Serge Aimé Coulibaly.
Dès 3 spectacles, profitez du pass Vagamondes et découvrez de nombreuses propositions artistiques !

facebook rejoignez l’événement !