La Filature

Nous sommes pareils à ces crapauds qui… + Ali

Cie les Mains les Pieds et la Tête Aussi

mar. 06 oct. 2015 20h00
mer. 07 oct. 2015 20h00
jeu. 08 oct. 2015 19h00
salle modulable
1h10

Le titre Nous sommes pareils à ces crapauds qui dans l’austère nuit des marais s’appellent et ne se voient pas, ployant à leur cri d’amour toute la fatalité de l’univers emprunte au poète René Char ses circonvolutions. Ali et Hedi Thabet sont frères mais aussi chorégraphes, acrobates, circassiens comme Mathurin Bolze avec qui ils proposent deux spectacles en un. Le premier a pour thème le mariage. Une promise en robe blanche tournoie sur elle-même au son d’un rébétiko envoûtant. Son fiancé l’enlace et la suit en cadence. La scène est vide, à l’exception de quelques chaises et de quatre musiciens qui interprètent une partition grecque bouleversante où s’immiscent parfois des airs populaires tunisiens. Un homme claudique sur ses béquilles : c’est Hedi. Il oppose son long corps au couple d’amoureux. Il veut la femme. Une lutte s’engage, rude, brutale, tendue par le désir que la danseuse provoque. Le second temps du programme s’intitule Ali. Le plateau est toujours aussi sobre. Il faut un espace quasi-vide pour que Mathurin Bolze, le marié du début, et Hedi Thabet, son rival, déploient sans entrave la connivence qui les relie. Entre l’unijambiste et le circassien-danseur, l’osmose est étonnante. Elle se traduit par des portés ahurissants, des voltiges audacieuses, une suite de figures acrobatiques si entremêlées qu’on finit par ne plus savoir à qui appartiennent bras et jambes.

www.mpta.fr