La Filature

Portrait Damien Jalet

tout au long de la saison 20-21

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

Chaque saison vous proposera désormais un « portrait » : une traversée de l’oeuvre d’un artiste marquant, conjuguant créations récentes et plus anciennes, témoignant de ses liens avec d’autres disciplines et des jeux d’influence qui ont forgé son langage créatif. Le chorégraphe Damien Jalet inaugurera ce cycle de portraits.

Damien Jalet porte un intérêt particulier à la capacité de la danse à se réinventer sans cesse. Ses spectacles semblent naître au carrefour d’influences multiples – artistiques, culturelles ou spirituelles – qui nourrissent une oeuvre puissante, une trajectoire où les corps deviennent les vecteurs privilégiés d’une vision du monde moins anthropocentrée.

Cette approche l’a conduit à travailler avec certains des créateurs les plus singuliers de ces dernières années. L’année 2019, à elle seule, est marquée par ses collaborations avec Paul-Thomas Anderson et Thom Yorke pour la chorégraphie du film Anima, avec le réalisateur Luca Guadagnino pour les séquences dansées de Suspiria (remake du film de Dario Argento) et avec Madonna pour sa tournée théâtrale Madame X Tour.

Auparavant, il y avait eu un beau compagnonnage avec Sidi Larbi Cherkaoui au sein des Ballets C. de la B., avec le metteur en scène Arthur Nauzyciel – notamment pour La Dame aux camélias –, des rendez-vous avec la plasticienne Marina Abramović, avec le plasticien Jim Hodges pour Skid et, plus récemment, avec le plasticien japonais Kohei Nawa, scénographe de Vessel.


www.damienjalet.com