La Filature

Étude pour le Cantique des Cantiques

Cie La Brèche – Aurélie Gandit

salle modulable
50 min environ
coréalisation avec le CCN – Ballet de l’Opéra national du Rhin
création à La Filature à l'issue d'une résidence
Scènes d'Automne
danse
création à La Filature
dès 14 ans

Initialement prévu du 24 au 26 novembre 2020, Étude pour le Cantique des Cantiques est reporté du 22 au 24 septembre 2021. Cliquez ici pour en savoir plus et réserver vos places.

Nous organisons 2 séances réservées aux professionnels le 20 avril 2021 avec le soutien du CCN du Ballet de l’Opéra national du Rhin !


Chorégraphe férue d’arts visuels, Aurélie Gandit n’est pas une inconnue à La Filature. On se souvient de sa Visite dansée créée pour le Musée des Beaux-Arts en 2010 et de son insolite conférence La variété française est un monstre gluant en 2012. Elle revient au plateau pour un solo, moment sur son chemin artistique qui s’écrit encore une fois en équilibre entre la danse et les arts visuels, une pièce nourrie d’écoféminisme et de pratiques spirituelles glanées en Inde et ailleurs durant ces dernières années. La danse qu’elle y déploie est un écho au texte mythique du Cantique des cantiques, comme un chant d’amour pour le geste, qu’il soit chorégraphique ou plastique. Ce poème-fleuve, maintes et maintes fois interprété et commenté, se joue d’une sensualité débordante et d’un érotisme déconcertant au milieu des pages de La Bible. Le geste chorégraphique y dévoile la richesse de la polysémie de ces lignes et l’originalité de la forme du texte, tout autant que l’éveil des sens qui – sous couvert d’exégèse spirituelle – se transforme en étendard féministe brûlant où enfin l’égalité féminin-masculin est pleinement accomplie et célébrée.

Amour mystique et absolu. Oui, cet amour-là. Cet amour-là, qui est là partout et tout le temps mais que nous avons tant de mal à reconnaître et accueillir. Cet amour sans limite, ardent, sans identité, sans sexe, sans genre. Cet amour qui brûle tout.

www.cie-labreche.com

Résidences de création à Mulhouse :
– octobre 2020 et avril 2021 à La Filature
– février 2021 au Théâtre de la Sinne (lire l’article de L’Alsace)