La Filature

La Voix humaine

Francis Poulenc / Anna Thorvaldsdottir

OnR - BOnR
dim. 12 mars 2023 15h00
mar. 14 mars 2023 20h00
grande salle
1h20 sans entracte
en français surtitré en français et allemand

Tragédie lyrique en un acte de Francis Poulenc d’après un monologue du même nom écrit par Jean Cocteau. Créée le 6 février 1959 Salle Favart à Paris. Aeriality. Pièce orchestrale d’Anna Thorvaldsdottir. Commande de l’Orchestre symphonique d’Islande. Créée le 24 novembre 2011 à la Salle Harpa à Reykjavik.

« Allô ! C’est toi ?… On avait coupé… Non, non, j’attendais. On sonnait, je décrochais et il n’y avait personne… Sans doute… Bien sûr… Tu as sommeil ?… Tu es bon d’avoir téléphoné… » Scène ordinaire de la vie amoureuse : une femme tente de joindre l’homme qu’elle aime mais la ligne téléphonique est capricieuse ce soir. Derrière les non-dits et les platitudes échangées sur la journée de la veille, une autre histoire se dessine en filigrane. Celle d’une rupture douloureuse qui ne passe pas, d’un mal de vivre doublé d’un besoin éperdu d’affection. Une histoire sublimement banale qui porte en elle la voix d’une humanité blessée. Mais si l’on pouvait remonter le temps, les mêmes causes produiraient-elles les mêmes conséquences ? Monodrame poignant et avant-gardiste de Jean Cocteau, La Voix humaine accède en 1959 au rang de tragédie lyrique grâce au génie musical de Francis Poulenc – il aura fallu quarante ans d’amitié pour que les deux artistes se rencontrent enfin autour d’une oeuvre commune. La soprano Patricia Petibon relève le défi de ce seule-en-scène exigeant avec la complicité de la cheffe Ariane Matiakh. Elle retrouve pour l’occasion l’univers réaliste et la précision poétique de la metteuse en scène Katie Mitchell qui offre à ce drame un nouvel épilogue cinématographique, porté par une puissante composition symphonique de l’Islandaise Anna Thorvaldsdottir, où se mêlent souvenirs vécus et réalité alternative dans une réminiscence impossible.

plus d’infos www.operanationaldurhin.eu