La Filature

SMITH

DÉSIDÉRATION (Summa)

du mardi 31 mai au jeudi 25 août
en galerie en entrée libre
arts visuels
artiste complice

SMITH & Diplomates, Lucien Raphmaj, Palais Books ; avec Nadège Piton, Gaspar Claus, Zélia Smith, François Chaignaud, Adrian Gebhart, etc.

exposition du 31 mai au 25 août 2022
à La Filature, Scène nationale de Mulhouse
en association avec Corps Célestes, 5e édition de la BPM-Biennale de la photographie de Mulhouse

Explorant la porosité des pratiques artistiques, scientifiques, de la philosophie et des narrations spéculatives, DÉSIDÉRATION (Summa) propose une autre mythologie du spatial, à travers la pensée d’une humanité interstellaire en quête de nouvelles alliances avec son cosmos originaire. Jouant sur le trouble de son étymologie, qui oscille entre le regret de la perte des étoiles et le désir de leur retour, la désidération désigne à la fois une proposition de diagnostic et de remédiation au désastre contemporain. Notre civilisation semble avoir perdu quelque chose de fondamental dans son rapport avec le ciel étoilé. De ce fait discret doit procéder une nouvelle configuration de l’imaginaire, une zone à rêver où les météorites constituent le lien entre la terre et le ciel, le non-humain et l’humain, la mélancolie et le désir.

SMITH est artiste complice de La Filature.


LES RDV EN ENTRÉE LIBRE

VERNISSAGE sam. 11 juin 11h
en présence de SMITH à La Filature, en Galerie

TALK // LE LIVRE PHOTO sam. 11 juin 14h
Le livre comme espace photographique
en présence de SMITH au Musée des Beaux-Arts, 4 place Guillaume Tell à Mulhouse

CLUB SANDWICH jeu. 16 juin 12h30
visite guidée et pique-nique tiré du sac à La Filature, en Galerie
sur inscription au 03 89 36 28 28


Biennale de la Photographie de Mulhouse 2022
du ven. 10 juin au dim. 17 juillet

La 5e édition de la Biennale de la Photographie de Mulhouse, Corps célestes, évoque notre fascination pour le cosmos, les astres, les étoiles et l’imaginaire qui les accompagne, comme les constellations. Beaucoup de corps célestes sont infiniment lointains, et nourrissent les rêves de conquêtes. Ils permettent également de relier la vie terrestre au cosmos et d’expliquer les origines de la vie sur terre. Outre une mise en images de ces réflexions scientifiques, cette édition pose la question plus large du sentiment d’appartenance. En effet, Corps célestes évoque également le rapport au corps humain. Au-delà de sa dimension organique, qu’en est-il aujourd’hui des croyances, des projections et expériences mystiques du corps ?

4 juin journée d’ouverture à Thann avec Bernard Plossu
10, 11, 12 juin week-end d’inauguration à Mulhouse, Freiburg, Hombourg