La Filature

Table ronde – Société en chantier : frontières et identités vagabondes

Waddah Saab, Waël Ali, Catherine Verlaguet, François Héran & Chantal Noisette

Table ronde « Société en chantier : frontières et identités vagabondes » présentée en direct et en version numérique dans le cadre du festival les Vagamondes jeudi 14 janvier avec : 

– Waddah Saab dramaturge (compagnie « Longtemps je me suis couché de bonne heure »)
– Waël Ali metteur en scène de Sous un ciel bas
– Catherine Verlaguet autrice et metteuse en scène de La France mon pays étranger
– François Héran sociologue et professeur au Collège de France (titulaire de la chaire « Migrations et sociétés »)
– Chantal Noisette bénévole à l’association La Cimade de Mulhouse


Rencontre désormais disponible en replay ici

Croquis du festival par les illustrateurs Fanny Delqué et Dominique Meyer

 


Avec « Société en chantier », La Filature, Scène nationale initie un cycle de tables rondes autour des réflexions qui émergent tant dans le débat public que dans les propositions que les artistes nous invitent à partager au cours de la saison.
Pour donner de l’étoffe et de la résonance aux spectacles et aux expositions programmés, mais aussi faire dialoguer savoirs d’experts et savoirs d’usage, ces rencontres entendent donner la parole aux artistes, aux chercheurs, aux militants associatifs, aux citoyens, avec pour ligne de force : interroger le fonctionnement de nos démocraties, leur complexité, la diversité des points de vue et les implications des individus dans une société où les enjeux semblent parfois les dépasser.

Le cycle de rencontres débute avec le festival Vagamondes, en écho à la question des frontières au cœur de l’édition 2021. La colonisation a mis en contact, souvent violemment, des cultures différentes. Longtemps après la chute des empires coloniaux, les traces de cette confrontation sont encore vives dans des identités déplacées. Face à des parcours de migration, comment se définissent et se construisent ces identités vagabondes ? Comment trouver sa place dans une nouvelle société, entre souvenirs d’un autre territoire et désir de vivre dans le présent ? Comment la création artistique est-elle traversée et altérée par les situations d’exil ?

« Comment habiter sa terre perdue ? »
Waël Ali