La Filature

Les Possédés d’Illfurth

Munstrum Théâtre

mar. 05 oct. 2021 20h00
mer. 06 oct. 2021 20h00
jeu. 07 oct. 2021 19h00
ven. 08 oct. 2021 20h00
salle modulable
1h20
théâtre
artiste complice
création à La Filature à l'issue de résidences
dès 14 ans

Il est des légendes qui hantent les mémoires villageoises. C’est le cas de celle des Possédés d’Illfurth qui conte l’histoire de deux enfants supposés avoir été sous l’emprise de démons. Natif de ce village, le comédien et metteur en scène Lionel Lingelser, avec toute l’équipe du Munstrum, s’en empare. À travers le personnage d’Hélios, avatar fantasmé de l’enfant qu’il était, il tire un fil imaginaire jusqu’aux deux possédés, interrogeant le rapport aux croyances et au mal. Il est seul en scène, dans une relation de grande proximité avec le spectateur, joyeuse et intense. Pour aller jusqu’au bout de la mise à nu, débarrassé des contraintes techniques, il est l’unique vecteur de sens et d’émotion. Le Munstrum laisse ici tomber le masque.

Associée à La Filature, la compagnie présente également cette saison sa nouvelle création Zypher Z.


LES COULISSES DE CETTE CRÉATION
Découvrez des reportages et interviews lors de leurs résidences (en novembre et février) à La Filature, ainsi que des articles suite aux avant-premières (lors du festival Momix + dans un Lycée mulhousien) dans l’onglet « articles de presse » de cette page !


LES CRITIQUES DE LA PRESSE 

 « Lionel Lingelser propose un périple incandescent jusqu’aux blessures de l’enfance. » 
LA TERRASSE

« Avec une énergie hors du commun, le comédien incarne les différentes présences que son histoire croise et abrite. Que d’émotion face à la mise à nu de ce comédien possédé par une vitalité hors norme. »
I/O GAZETTE

 « Voyage initiatique et salvateur au bout de l’enfer. Épaulé dans sa démarche par Louis Arene, Lionel Lingelser se met en scène et attrape à bras le corps son histoire. Il libère sa parole et livre une partition flamboyante, folle. »
L’OEIL D’OLIVIER

« Il est des créations qui vous laisse K.O. debout. Par la grâce d’un comédien, par la force d’un récit. Là, sur ce plateau nu, avec une économie de moyen radicale, Lionel Lingelser irradie les planches et la salle de sa présence solaire. »
UN FAUTEUIL POUR L’ORCHESTRE 

« Démons et merveilles. L’histoire que (Lionel Lingelser) nous raconte est la sienne et elle est inoubliable. » 
LE CANARD ENCHAINÉ  

 « Une confession magnifique qui raconte ses peurs, ses bonheurs, le théâtre qui met à nu, provoque un cataclysme intérieur et libère. Droit au cœur. »
L’ALSACE 


www.munstrum.com

lesindependances.com